Si le Népal évoque immédiatement la chaine Hymalayienne et les treks, j’avais pu en le visitant en famille en 2016 (voir mon interview de la directrice de l’école Manasarovar), réaliser tout ce que ce petit pays a aussi à offrir. Ariane, conseillère voyages chez Selectour Bleu Voyages rentre de son troisième voyage au Népal, l’occasion pour moi de partager ses impressions, de les confronter à mon propre voyage et de vous donner, chers lecteurs, encore de nombreuses raisons d’aller visiter ce pays. Dans cet article nous nous concentrons sur Katmandou et sa vallée, pourquoi y aller ? quand partir ? combien de temps ?…

Pourquoi aller à Katmandou ?

Rappelons que  Katmandou et sa vallée sont classées au patrimoine de l’Unesco  et qu’on peut aisément y consacrer 1 semaine. Déjà , à Katmandou, il faut se perdre dans les rues de la vieille ville et dans le quartier de Asan Tole : un grand bazar à ciel ouvert dans un enchevêtrement de rues, de temples très anciens, de fils électriques qui pendent, de vélos rickshaw…. Il y a de très vieilles boutiques en bois sculpté qui tiennent encore debout où on commerce tous les produits : du tissu coloré aux épices, en passant par les gamelles en cuivre, les fruits et légumes, les bijoux….

Il faut impérativement visiter Durbar Square, le cœur historique de la capitale.

Info pratique : Pour rentrer sur Durbar Square, il faut payer 1000 Rs (check post à toutes les entrées). Le ticket est valable une journée sauf si vous vous faites établir un visitor pass (bureau juste derrière la maison de la Kumari). Petit imprimé à remplir et une photo à fournir. Ce pass comporte le n° de votre passeport et la durée de votre visa. Beaucoup de temples ont été détruits par le séisme de 2015 mais nombreux sont encore debout. Parmi les sites à visiter, la maison de la Kumari, petite déesse vivante du Népal !

Et enfin, pour savourer un moment hors du temps, loin de l’agitation de la ville, le Garden of Dreams est un jardin enchanteur créé en 1920 à proximité du quartier touristique de Thamel.

Durbar Square Katmandou

Que faire encore à Katmandou? le temple de Swayambhunath

Dans la proche périphérie de Katmandou, il faut grimper quelques 140 marches pour accéder au temple bouddhique de Swayambhunath classé au patrimoine mondial de l’Unesco, appelé aussi Temple des Singes. Effectivement l’ascension au stupa est amusante car envahie d’une foule de macaques qui ont pris possession du lieu (Ticket d’entrée : 200 Rs). Il est l’un des plus anciens et des plus vénérés sites religieux de la vallée. Une grande ferveur enveloppe ce site, notamment le matin et le soir, avec les effluves d’encens et de lampes à beurre. Aux quatre points cardinaux, les yeux du Bouddha veillent. Il y règne une atmosphère très spirituelle. Les fidèles tournent autour du stupa dans le sens des aiguilles d’une montre en actionnant les moulins à prière. Par ce geste ils mettent en marche la roue de la vie. De la plateforme, la vue est imprenable sur Katmandou et sa vallée !

Népal, Katmandou, Swayambhunath
Népal, Katmandou, Swayambhunath
Népal, Katmandou singe à Swayambhunath
Népal, Katmandou singe à Swayambhunat
Népal, les moulins de prière
Népal, les moulins de prière

2 lieux incontournables de Katmandou: Bodhnath et Pashupatinath

Bodhnath

Bodhnath est également incontournable (400 Rs). Il s’agit du plus grand stupa d’Asie, également classé au patrimoine mondial de l’Unesco, qui fut pendant longtemps le point d’arrivée des caravanes qui traversaient l’Himalaya. Les yeux du Bouddha peints aux quatre points cardinaux posent un regard observateur sur les Hommes et leurs actions. Une foule de pèlerins népalais mais aussi tibétains s’y retrouve pour accomplir la kora (circumambulation rituelle) et faire tourner les moulins à prières renfermant les paroles sacrées « Om Mane Padme Um ».

Pashupatinath

Ensuite il y a Pashupatinath, le plus important site hindou du Népal, dédié à Shiva (1000 Rs). C’est un lieu saint souvent comparé à Vârânasî (Bénarès) en Inde, au bord de la rivière sacrée Bagmati, où les crémations s’enchainent à une cadence incroyable. Âmes sensibles, s’abstenir ! Il y a tout un complexe de temples et oratoires qui s’étalent le long des ghâts, ces escaliers qui descendent vers la rivière, où se déroulent les crémations . On y rencontre de nombreux Sâdhus (ascètes hindous) qui vivent là à demeure. La  grande fête de Shiva ou Shivaratri a lieu tous les ans fin Février-début Mars. La nuit de Shiva réunit tous les Sadhus du pays. Durant cette nuit, le haschich est légal.

Bodhnath
lieu magique immanquable de Katmandou
Pashupatinath
le site Hindou le plus important du Népal
Sadhu
Népal, Katmandou, site de Pashupatinath, Sadhu

Les anciennes cités de Patan et Bhaktapur

Un peu plus à l’extérieur de Katmandou, nous vous  conseillons aussi les villes de Patan (1000 Rs) et Bhaktapur (1500 Rs).

Patan

De son nom sanskrit Lalitpur, « cité de beauté », Patan est en majorité bouddhiste ; elle est réputée pour ses Bahals, des bâtisses aux boiseries sculptées, ses places (tole) et ses cours (bahal). Ancienne cité royale, elle possède un Durbar Square avec une concentration exceptionnelle de temples. Ne pas oublier de visiter le Temple d’Or au nord de Durbar Square. Il doit son nom aux plaques de métal doré qui couvrent une grande partie de sa façade. Des tortues en sont les gardiennes ! Patan est connue pour le travail des métaux et les moulages en bronze. C’est ici que l’on trouve les meilleurs bols chantants qui émettent des sons très harmonieux, dont on se sert pour la méditation et les soins.

Bhaktapur

Quant à Bhaktapur, ancienne ville médiévale, elle est une des plus emblématiques de la vallée de Katmandou. Impossible de passer à côté du temple de Nyatapola avec ses cinq niveaux culminant à 30m. C’est le temple le plus haut du pays ! on y accède par un escalier flanqué de gardiens en pierre. Ne pas rater la Porte d’Or et le Palais aux 55 fenêtres ainsi que la place des potiers qui est le centre de l’industrie de la céramique. Enfin il ne faut pas quitter la ville avant d’avoir goûté le «  juju dhau », le roi des yaourts, le plus riche et le plus crémeux au monde !!

Népal, place des potiers à Bhaktapur
Népal, place des potiers à Bhaktapur
Népal, cité ancienne de Patan
Népal, cité ancienne de Patan

Où et quoi manger à Katmandou?

Le dal bhat

La cuisine népalaise n’est pas des plus variées et ne se résume presque qu’à un plat : le dal bhat. C’est une petite soucoupe de lentilles qu’on verse sur une énorme portion de riz. Mais il peut être accompagné d’un tarkari, un curry de légumes de saison et des pickles, un assaisonnement très épicé servi en petite quantité.

Les momos

Il y a aussi les « momos » , d’origine tibétaine. Ce sont de gros raviolis frits ou à la vapeur, farcis à la viande, aux légumes ou au fromage.

Les Thukpa

Toujours d’origine tibétaine il faut goûter les Thukpa, des soupes avec des grosses pâtes cuisinées à la main et bouillies avec des légumes ou de la viande.

repas népalais

Les bons restaurants de Katmandou

  • TAMA RESTAURANT : un bon restaurant local fréquenté uniquement par des Népalais à Uttar Dhoka dans le quartier de Lazimpat.
    Cuisine chinoise, indiennne, népalaise et newar, à partir de 250 roupies.
  • MUKTINATH THAKALI KITCHEN dans le quartier de Thamel sur Paknajol Marg fréquenté aussi par les locaux. Une grande salle à l’étage et de bons plats pour quelques roupies.

Tout à côté vous pourrez aller à la boutique Local Women’s Handicrafts pour découvrir toute leur production ” fait main”: tapis de yoga, set de table, pochettes, trousses de toilette, portefeuille, sacs à dos et à main etc… tissés sur des métiers vieux de plus de 100 ans!  Vous souhaitez en savoir plus sur cette association ? découvrez en vidéo leur travail au quotidien auprès des femmes népalaises en situation précaire.

  • TUKCHE TAHKALI KITCHEN dans le quartier de Tangal, dans un cadre plus bucolique avec jardin. Belle déco intérieure et cuisine familiale excellente.
  • PAULINE’S GARDEN dans le quartier de Baluwatar. Merveilleux jardin, petit havre de paix. Cuisine française à des prix très raisonnables avec des produits bio et du fromage provenant de la fromagerie Himalayan French Cheese. Salle à l’étage avec de grandes baies vitrées ouvertes ou fermées pour les jours d’hiver un peu plus froids.
  • VINO BISTRO mon coup de cœur pour ce bar à vins dans le quartier de Lazimpat tenu par Antoine et toute son équipe Népalaise avec son chef cuisiner Hashish !! Véridique ! c’est bien son nom et il ne met rien de tel dans sa cuisine !
    Très bons vins du monde entier et planches de fromage, charcuterie, végétarienne, fondue aux 3 fromages (même approvisionnement que chez Pauline pour le fromage).

Antoine ne se contente pas uniquement de gérer son bar à vins. Il a créé en 2017 un joli magasin de jouets et jeux en bois JEUCHE dans le quartier de Uttar Dhoka.
Plus de 500 produits fabriqués en bois de Sesham (arbre de la famille des Fabacées) et en bois de Haldu ou Aubier, afin de faire connaitre au plus grand nombre l’artisanat dans toute sa beauté et son talent!

Que faire d'autre au Népal ?

Ariane conseille la jolie ville de Pokhara au bord du lac Phewa. Un petit havre de paix avec la chaine des Annapurnas en toile de fond. On peut y accéder soit par un vol au départ de Katmandou ou en bus (il faut compter 6 bonnes heures) sur une des routes les plus spectaculaires du Népal et aussi une des plus dangereuses ! Possibilité de naviguer en barque sur le lac, de faire l’ascension à pied à la pagode de la Paix avec vue plongeante sur le lac, de faire une visite au village de réfugiés tibétains Tashi Palkhiel, de se rendre à 4h30 du matin à Sarangkot pour voir le lever du soleil sur les Annapurna ou encore de faire un vol en ULM pour les toucher du doigt.

Elle recommande également le Teraï, une région qui occupe tout le tiers sud du pays. Il s‘agit d’un prolongement de la plaine du Gange, occupée par les Tharus, une ethnie très ancienne. C’est le grenier à blé du pays, et sur un plan touristique, c’est là que se concentrent les réserves et parcs nationaux comme Chitwan ou Bardia, pour les amateurs de vie sauvage. Possibilité de safari, descente de rivières en pirogue, visite de  villages Tharus…

Quels conseils, quelles astuces pour découvrir Katmandou?

Selon Ariane : se procurer le guide TAO pour voyager autrement, 100% engagé. Il est une mine d’informations, de bonnes adresses originales et durables. En arrivant sur la capitale, ne pas se focaliser sur la poussière, la saleté et les embouteillages mais plutôt apprécier les marchés colorés, les temples, et prendre le temps de regarder vivre les gens. En dehors de Katmandou, dans la campagne ou les montagnes, tout est beau, simple et authentique. Je dirais qu’il faut juste se laisser porter, au gré des rencontres et des paysages sans essayer de comparer avec notre vie d’européen, sans jugement et sans contrôle. Je crois que c’est la clef d’un voyage abouti et réussi !

L'essentiel Népal: quand partir ? formalités...

Période idéale

3 saisons au Népal : Octobre-novembre est la haute saison, ciel dégagé et journées chaudes, période très fréquentée. Mars-avril est la saison intermédiaire, chaleur et floraison, et enfin la basse saison de juin à septembre avec la mousson moins agréable.

Santé et vaccins

Pas de vaccin obligatoire sauf fièvre jaune si vous arrivez d’une zone à risque.

Les vaccins “classiques” sont conseillés (diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, hépatites A et B)

Attention la région du Teraï est une zone où sévit le paludisme, un traitement associé à des mesures de prévention est recommandé.

Formalité

Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour.

 + visa : possible de le faire à votre  arrivée, prévoir photo et l’équivalent de 25$ pour 15 jours en entrées multiples.

 

Décalage Horaire

GMT+5H45

En été, il y a 3h45 de décalage, lorsqu’il est 12h00 à Paris, il est 15h45 à Katmandou. En hiver, il y a 4h45 de décalage, lorsqu’il est 12h00 à Paris, il est 16h45 à Katmandou.

électricité

220 volts et pas besoin d’adaptateurs. Toutefois, on trouve parfois encore des installations avec prises de type indien nécessitant alors un adaptateur.

Pour aller plus loin : conseils d'Ariane

Lecture

  • Le Palpasa Café de Narayan Wagle
  • Le Carnet Rouge de Annelise Heurtier (une belle analyse de la Kumari, petite déesse vivante de Katmandou)
  • Kilomètre Zéro de Maud Ankaoua (sur le développement personnel avec la chaine des Annapurna comme toile de fond)
  • Sous le Toit du Monde de Bernadette Pécassou / Les saisons de l’envol de Manjushree Thapa

Cinéma

Népal, par-delà les nuages de Eric Valli (film documentaire sur l’après séisme de 2015). Everest / Himalaya, l’enfance d’un chef.

Musique

CD “Tibetan Incantations”  La musique et le mantra le plus écouté sur les lieux de pèlerinage au Népal

Enfin, pour nos lecteurs lyonnais ou de passage sur Lyon mettez vous dans l’ambiance en allant dîner au restaurant “La Voie Himalaya” n° 200 Rue Garibaldi 69003 Lyon 

jeunes népalais
Népal, enfants Newar