Jean-Marcel et Colette, clients dans notre agence de Voyages de Sallanches, explorateurs de l’Antarctique durant quelques jours racontent leurs expériences (tous deux ayant un ressenti très différent) sur cette croisière à l’autre bout du monde.

Ils rentrent d’une croisière exceptionnelle en Antarctique avec Bleu Infini.

Antarctique_croisiere_exceptionnelle

Rappelez-nous où se situe l'Antarctique ?

L’Antarctique est un énorme continent de 14 millions km² situé au Pôle Sud et séparé de l’Amérique du Sud  par 1000 km. De ce fait, on peut y apercevoir uniquement des mammifères marins et des oiseaux. Contrairement à l’Arctique qui est une banquise reliée au continent et qui abrite des ours polaires arrivant du Canada.

antarctique_maps_voyages
0
Kilomêtres à parcourir entre Ushuaïa et la pointe de l'Antarctique

Pourquoi ce voyage en Antarctique, plutôt qu’un autre ?

J-M. n’envisageait pas du tout ce voyage. Mais sa sœur en rêvait, alors il l’a accompagnée pour lui faire plaisir… et avant de se lancer, il avait beaucoup entendu son entourage lui dire que c’était un voyage exceptionnel.

C. quant à elle, rêvait de ce voyage en Antarctique ce qui l’attirait : un rêve d’isolement, de déconnexion totale, de belles images, de grands espaces, d’être coupée du monde et loin de tout.

Quel itinéraire avez-vous suivi ?

J-M. et C. : Après un très bon vol sur Air France, notre première escale fût Buenos Aires, où toutes les visites étaient organisées d’une main de maître. Première bonne surprise : une soirée tango ! Pourtant personne n’était emballé par l’idée au départ.

Ensuite l’expérience débute à bord du bateau de Quark Expeditions vers Ushuaïa. Le navire est une petite unité de 129 passagers. Départ pour l’expédition là, le terme prend tout son sens : 1000 km à parcourir, les cabines sont confortables, avec fenêtres, mais aucun “chichi” ! Par contre un service et une qualité de prestations constants tant au niveau des repas, des conférences que des sorties en mer.

Nous avons traversé une mer agitée avec des creux de 3 à 6 m, l’aller était relativement calme car les vagues arrivaient par l’avant, mais le retour a été plus difficile avec des vagues de côté. Enfin, nous avons passé le mythique Cap Horn , ce qui n’était d’ailleurs pas prévu au départ, heureusement le passage était tranquille ce jour-là, ce qui est plutôt rare !

Que voir en Antarctique ?

Nous voilà près du continent Antarctique, où de nombreuses sorties en zodiac sont organisées pour découvrir une faune très riche et des paysages grandioses.

La faune polaire

  • manchots,
  • baleines,
  • éléphants de mer,
  • otaries à fourrure,
  • des oiseaux par millier,
  • phoques etc… 

Les paysages

  • des icebergs,
  • des montagnes,
  • des couleurs toujours différentes…

Le passage du Drake

Le passage du Drake est impressionnant. C’est un large bras de mer qui sépare l’extrémité sud de l’Amérique du Sud et l’Antarctique où convergent différents océans et températures… ce qui rend le passage mouvementé !

L’Antarctique est un émerveillement de tous les instants.

Des Images surprenantes marqueront à jamais nos jeunes explorateurs comme un iceberg fondant aussi vite qu’un cachet effervescent ou un voilier sorti de nulle part débarquant au milieu de ce désert blanc etc.

Qu’en avez-vous retiré ? dans quel état d’esprit revient-on d’un tel voyage ?

J-M. et C. : On a envie d’y retourner, c’est sûr mais on se dit qu’on est en train de détruire notre planète… On est heureux et triste à la fois, l’envie de prolonger le rêve, de pleurer tellement l’émotion est intense à cet endroit, on se sait privilégié d’avoir vu la nature vierge d’habitation, de bruit : « la vraie nature ».

On a conscience d’avoir vécu un voyage et une expérience humaine extraordinaire, hors du commun. on a envie d’en parler constamment, de partager…

En plus, c’était la dernière croisière en Antarctique de la saison, l’équipage allait changer, se séparer, beaucoup d’émotion à bord, la sensation d’avoir partagé des moments privilégiés !

antarctique-pole_sud_excursion_glacier

Quel est votre plus beau souvenir ?

C. :  Mon plus beau souvenir a été après le passage du Drake, en cours de déjeuner lorsque nous avons vu les premiers icebergs.

J-M. : L’image forte de sens, fut le moment où sur le pont, alors que j’observais le paysage, je vis la fonte très rapide d’un iceberg, tel un cachet effervescent avec des couleurs extraordinaires, ça bouillonnait !

Un de mes plus beaux moments fut dans le passage du chenal Lemaire, qui est connu pour être très souvent dans le brouillard mais ce jour là, il était complètement dégagé.

Souvenir partagé par nos deux protagonistes : celui des colonies de manchots, ces animaux attachants et très curieux. “Ils se sont même approchés de nous pour béqueter nos bottes et nos pantalons…”

Votre coup de cœur en Antarctique ?

J-M. et C. : Chaque instant, chaque vision, chaque expérience est un enchantement, une surprise, la sérénité, le bien-être communicatif entre tous les passagers et personnel de bord. On oublie presque le temps, le jour et l’heure qu’il est.

Quel est l’impact écologique d’un tel voyage ?

Néanmoins, on s’interroge sur l’impact écologique d’un tel voyage, quelles précautions sont prises, comment la question est-elle abordée à bord ? a-t-elle sa place dans une des conférences données ?

J-M. et C. : Le bateau et les sorties en zodiac ont un impact écologique c’est certain… Dès le début de la croisière l’intervenant et spécialiste Rémy Marion, a organisé une conférence sur tous les bons gestes à connaître :

  • Décontamination des bottes avant de monter dans les zodiacs,
  • Interdiction d’approcher les animaux,
  • Pas le droit de faire ses besoins lors des visites,
  • Dessalement de l’eau de mer,
  • A priori le bateau ne rejette aucune eaux usées
  • Marcher sur des itinéraires balisés (l’Association Internationale des Voyagistes Antarctiques gère ces points)
  • Quark va également avoir un nouveau bateau hybride avec des moteurs moins polluants, même s’il reste la consommation de fuel.

L’accompagnement

  • Remy Marion passionnant spécialiste, sait vulgariser l’information afin qu’elle soit à la portée de tous. Il a fait des reportages avec Nicolas Hulot, Yann Arthus Bertrand.
  • Un salon privé était mis à disposition pour les clients Bleu Voyages pour les conférences, debriefing etc… Une occasion pour ces amoureux de la nature photographes, scientifiques, écrivains de faire passer des messages.
  • Par rapport aux autres, ce bateau reste l’un avec la plus petite capacité de touristes à bord.
  • Une  soirée de charité a été organisée par une association américaine pour la protection de la nature avec une vente aux enchères.
antarctique_Pingouin_excursion_coup_de_cœur

Avez-vous d’autres voyages en tête ?

Nos deux touristes explorateurs s’intéressent particulièrement à un voyage en dahabieh (bateau égyptien) sur le Nil. Cette destination a fortement été conseillée sur le bateau par Lucien, un des accompagnateurs.

Si vous aussi un voyage sur le Nil vous fait rêver, Mélanie nous en parle dans l’article : Égypte au fil du Nil.

Et Bleu Infini proposera sous peu une croisière sur le Nil en dahabieh.

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui préparent un voyage vers l'Antarctique ?

J-M. et C. : Nous aurions aimé faire ces deux choses en plus :

  • À Buenos Aires : l’extension aux Chutes d’Iguazú.
  • En Antarctique : faire le plongeon dans l’eau à zéro degré comme beaucoup de courageux.

Le conseils aux futurs voyageurs : faites ce voyage si vous rêvez de grands espaces et de pureté, du fameux paradis blanc….