Bruxelles, capitale Belge mais également Européenne, est parfaite pour une visite de quelques jours. C’est pour cela que j’ai voulu découvrir le temps d’un week-end prolongé ses petites merveilles architecturales, culturelles et historiques.

Le Centre Historique

La Grand-Place de nuit

Arrivant en fin de journée,  j’ai directement voulu voir de mes propres yeux la Grand-Place. C’est LE point central de la vieille ville mais également l’un de ses plus beaux joyaux!

J’ai alors pris, de petites ruelles pavées remplies de magasins de souvenirs, de restaurants typiques et soudain je suis arrivée sur cette place entourée d’étroits et hauts bâtiments de style gothique, illuminés de  couleurs à la nuit tombée. Les lumières permettent d’admirer plus en détail les façades de l’Hôtel de ville, de la Maison du Roi, du Musée de la Ville et de bien d’autres Maisons (Elles ont toutes quelque chose à raconter, la place ayant été au cœur de nombreuses histoires à travers les siècles). Au milieu de ce spectacle, on se sent presque intimidé par la grandeur de ce qui nous entoure.

Elle est également très impressionnante en plein jour avec ses nombreuses dorures. En effet, il n’y a pas un meilleur moment qu’un autre pour la découvrir, cette place brille de mille feux, de jour comme de nuit. Pendant son séjour à Bruxelles il est presque impossible de ne pas y passer plusieurs fois lorsqu’on explore la vieille ville.

La grand-place de nuit - le centre historique

Balade dans les ruelles de la Vieille Ville

Les petites ruelles étroites et entourées de maisons de style Bruxellois datant des années 1850 pour certaines, de plus longtemps pour d’autres sont l’endroit rêvé pour flâner.

En ce qui me concerne, j’adore me perdre pour visiter une ville. Il y en a qui s’y prête mieux que d’autres mais la vieille ville est réellement faite pour ça. Je vous conseille donc fortement de laisser tomber votre GPS ! Car la visite est plus marquante, lorsqu’au détour d’une rue un peu par hasard, on découvre les “petits” mais très célèbres Manneken-pis (le petit garçon), Jeanneke-Pis (sa petite soeur) et Zinneke-Pis (le chien).

le centre historique - balade dans les ruelles de la vieille ville

Petite anecdote : J’étais dans un Pub, je voyais de nombreux touristes aller et venir dans la rue, montrer du doigt, prendre des selfies devant quelques choses que je ne pouvais pas voir, n’étant pas dans mon champ de vision. Très intriguée par cela, une fois avoir quitté l’endroit où je me trouvais, je me rapproche et découvre (enfin) le fameux tout petit homme. C’est pour cela qu’il faut arborer chaque coin de rue de Bruxelles, pour ne pas manquer certaines choses, très amusantes et incontournables.

Je n’ai pas eu la chance de voir le Manneken-pis habillé , mais il a de nombreuses tenues qu’on lui revêt selon les événements à Bruxelles.

Le centre historique - balade dans les ruelles de la vieille ville photo

Il y a également d’autres places à découvrir lors de promenades telles que la Place Royale, le Grand Sablon et la Place de la Bourse.

Cette ville est également très marquée par la Bande dessinée. Il est possible d’admirer des dizaines de fresques de vos héros préférés sur les murs de Bruxelles alors ouvrez les yeux, elles sont un peu partout.

Les Galeries Royales Saint Hubert, un voyage au 19ème siècle

Pour l’instant shopping, je suis allée aux Galeries Royales Saint Hubert, bâtiment historique avec une impressionnante verrière qui couvre les trois allées : la galerie de la Reine, la galerie du Roi et la galerie des Princes, ce lieu est impressionnant par sa dualité. En arrivant on a l’impression d’être dans un musée sur le 19ème, ou encore de participer à une reconstitution d’époque mais non, c’est un lieu encore bien vivant, il évolue simplement avec son temps. On peut  y trouver des boutiques de luxe, des commerces de bouche, des appartements, des espaces de co-working, plusieurs lieux culturels.

Pour les amoureux des livres, n’hésitez pas à passer à la superbe librairie Tropisme du côté de la galerie des Princes, avec ses poutres décoré, ses grands miroirs au murs, son plafonds orné… c’est l’endroit idéal pour bouquiner un petit moment).

Le centre historique - Les Galeries Royales Saint Hubert, un voyage au 19ème siècle

L'autre côté de Bruxelles

Il ne faut pas lésiner, ce que le reste de la ville a à offrir en dehors du centre, vous ne serez pas déçus. En effet lorsque l’on s’éloigne un peu, on découvre différentes facettes de la ville.

Le quartier des affaires, un lieu moderne et cosmopolite

J’ai été voir par la suite le quartier des affaires, où j’ai traversé des rues immenses, parcouru des immeubles très modernes. Je vous conseille d’y aller pour voir et visiter le Parlement Européen (gratuit) et pourquoi pas le musée qui l’explique plus en détail (si vous avez plus de temps).

Du côté de Laeken, un petit coin de verdure

Je ne peux que conseiller de réserver une partie de la journée pour aller jusque Laeken si vous êtes venus avec le beau temps (endroit plus vert et reculé de Bruxelles).

Il y a l’Atomium monument emblématique de la ville, représentant un cristal de fer agrandi 165 milliards de fois et composé de 9 atomes ce qui rend l’œuvre très impressionnante lorsqu’on se trouve à ses pieds. Si cela vous laisse en reste, vous pouvez monter au sommet et avoir une vue panoramique des alentours et visiter les 4 autres boules accessibles au public (le prix est entre 8€ et 15€, gratuit pour les enfants – 115cm). Le billet d’entrée acheté à l’Atomium donne également accès au ADAM – Brussels Design Museum (à 150 m).

Pour ma part, je suis venue à Bruxelles lors d’un week-end printanier (par chance) à la bonne période. En effet, Les Serres Royales de Laeken étaient ouvertes. Elles sont visitables seulement trois semaines par an (entre mis avril et début mai), cet endroit est MAGIQUE. Il y a une certaine attente plus ou moins longue selon les jours car elles sont très demandées mais on l’oubli vite une fois à l’intérieur (2,50€ : majeurs / gratuit : mineurs).

Vous suivez un parcours mêlant des espèces végétales inconnues, des petits cours d’eau, une étendue de fleurs de toutes les couleurs. Tout ce petit paradis de verdure se trouve dans des verrières incroyables, avec le soleil qui s’y reflète la journée et des lumières artificielles la nuit. Ce petit écosystème vous transporte dans un univers féerique au sein même d’un palais de verre…

Tout cela se trouve dans la propriété royale, une fois la visite terminée, vous bénéficiez d’un cadre exceptionnel pour buller quelques instants.

Le quai des péniches, instant culture

Pour finir, le Centre Pompidou porte avec la métropole Bruxelloise un projet artistique : KANAL dans l’ancien garage Citroën de 35 000m2 sur le quai des péniches. Celui-ci ouvrira « officiellement » ses portes en 2023. Ils offriront au public un lieu qui proposera une immersion culturelle de l’art contemporain sous toutes ses formes : Il bénéficiera de la richesse des collections du musée.

En attendant, pendant le début des travaux, le lieu est ouvert jusqu’en juin 2019 et propose une réflexion au sein du site sur les enjeux du futur projet.

J’ai eu la chance d’en entendre parler avant mon départ, et je n’ai pas regretté d’y être allée même si le lieu n’est pas terminé. Vous voyez les prémices du projet, vous rentrez presque dans son intimité, avant son réel dévoilement au public. Par exemple, j’ai pu voir les différentes réponses des appels à projets des architectes pour ce lieu exceptionnel sous forme de maquettes ou encore différentes œuvres exposées un peu partout dans le bâtiment gigantesque (tarifs: entre 6€  et 14€).

Après avoir parcouru tous les espaces d’exposition ouverts, j’ai pris une pause bien méritée avec une petite collation achetée à la brasserie au rez-de-chaussée dans un beau décors. J’ai pu l’apprécier sur les chaises longues au bord du canal pour profiter des quelques rayons de soleil et repenser à ce week-end dans la belle ville de Bruxelles.

L'autre côté de la ville - Le quai des péniches,instant culture contemporaine

Si vous voulez découvrir un témoignage sur une autre ville de Belgique, vous pouvez retrouver notre article sur Bruges.