vue cathédrale cracovie

Cracovie (Krakow) est la ville de naissance de l’emblématique pape Jean- Paul II et ville d’études pour le scientifique Copernic. J’ai été émerveillée par la vieille ville et ses remparts et j’ai adoré l’ambiance culturelle et alternative de l’ancien quartier juif Kazimierz. A 2h de Lyon en avion, Cracovie est idéale pour un city break de 3-4 jours !

La veille ville… Comme dans un conte de fées

Autrefois des remparts, aujourd’hui la veille ville, appelée aussi stare miasto, est entourée « d’une ceinture verte » très agréable pour se promener ou pratiquer son jogging !

vieille ville
Place du marché cracovie
halle aux draps

L’élément central est la place du marché. Nommée place Rynek, elle est majestueuse (une des plus grandes places d’Europe) et abrite de nombreux monuments appartenant à différentes périodes de l’histoire (gothique, baroque, renaissance) dont l’ancienne halle aux draps qui loge aujourd’hui des étales pour acheter des souvenirs. Pour admirer une belle vue de la place et des environs, montez au beffroi.

A la basilique Notre Dame, un trompettiste joue à chaque heure du jour et de la nuit, été comme hiver. L’intérieur de la basilique est une explosion de couleurs (dommage, je n’ai pas pu prendre de photos).

université cracovie
Eglise Anny

L’Université Jagellon où a étudié Copernic et le Pape Jean-Paul II est aussi une très belle bâtisse avec ses briques rouges et ses jolies places. A proximité de la faculté, l’église Anny, arbore un style très différent de la basilique Notre-Dame mais est toute aussi jolie.

Maison pape Jean-Paul 2

La  Maison d’enfance de Jean-Paul II se situe dans le même quartier et une une affiche vous le rappelle. La ville est très fière de son pape et l’admiration du peuple cracovien pour ce célèbre personnage reste très forte (nombreuses statues…).

château de wavel
vue cathédrale cracovie

Lieu très touristique, le Château royale de Wavel est tout droit sorti d’un conte de fées.  Sa cathédrale offre une vue imprenable sur la ville polonaise.

Quartier Kazimierz … Une renaissance

Quartier Kazimierz, une identité historique et culturelle

Ce quartier était un ancien ghetto juif à l’abandon jusqu’en 1993. Cette année-là, Steven Spielberg réalise le  film historique « La Liste de Schindler ».  Le film donne un essor d’espoir à la jeunesse de Cracovie, qui offre une nouvelle vie à ce quartier… Aujourd’hui, bars et restaurants, expositions culturelles et street art caractérisent cet espace alternatif.

cimetière juif cracovie
cimetière juif cracovie

Les monuments historiques ont toujours une place très importante. J’ai visité les deux synagogues (pensez à mettre un tee-shirt et un pantalon, une kippa sera fournie pour les hommes).  Le cimetière juif, au milieu de la végétation est aussi ouvert à la visite.

A proximité, une bibliothèque juive, avec de nombreux ouvrages en hébreux vaut le détour.

Cracovie hors des sentiers battus… à bicyclette !

J’achète à un des nombreux petits stands le bretzel polonais “bublik” à environ 30 centimes en guise de petit déjeuner (attention selon l’emplacement du stand, le prix varie de 30 c à 1 euros). Ensuite, nous partons louer des vélos au magasin Cruising Krakow Bike Tours & Bike Rentals, dans le quartier de la veille ville. La location coûte 10 € pour les 24h.

Krakow est idéale pour se promener en bicyclette : il y a de nombreuses rues piétonnes et des pistes cyclables.

Le midi, nous achetons de délicieux bagels au restaurant Bagelmama. Puis nous pique-niquons sur les quais, endroit très calme et reposant !

Ensuite, direction le lac Zakrzówek. A 20mn en vélo du centre de Cracovie,  un bel endroit préservé et sauvage. Des couleurs incroyables, surplombées par des falaises. Penser à apporter votre maillot de bain (quand les températures le permettent) car il est possible de se baigner. L’adresse est bien gardée et le chemin n’est pas du tout indiqué. Je vous conseille de bien regarder l’itinéraire et le lieu avant de vous y rendre. Le trajet m’a fait passer dans des endroits non touristiques (cours d’immeubles…). Mais j’ai découvert une autre facette de Cracovie, plus populaire et authentique. Petit bémol : Une fois arrivé au lac, gare aux moustiques !

lac cracovie

Musées et mine de sel

Les mines de sel de Wieliczka

A 20 -30 mn en train de Cracovie, j’ai visité les Mines de sel de Wieliczka. La visite se fait obligatoirement avec un guide. Il y a 3 visites par jour en français, nous avons eu beaucoup de chance, car sans consulter les heures en amont, nous sommes arrivées pour la dernière visite dans notre langue. Celle-ci dure environ 3h, il faut consacrer une demi-journée. Il est possible de visiter le musée si vous le souhaitez (personnellement je ne l’ai pas fait). Le prix est assez élevé par rapport au coût de la vie du pays : 84 zlotys, environ 20 €.

La visite commence par une descente de 135 mètres sous terre, en escalier. Ouf le retour se fait dans un ascenseur tout droit sorti de l’époque des mineurs !

chapelle mine de sel cracovie
lustre mine de sel

La mine dispose de nombreuses salles, dont la plus impressionnante est une chapelle où il est même possible de se marier, pour une location de 700 € la cérémonie. La mine est aussi parsemée de tableaux et sculptures réalisés à partir de son sel.

Quartier de Podgorze : Musée d'art contemporain (MOCAK) & Musée de Schindler

Un peu excentré du quartier de la vieille ville (10mn en vélo), deux musées ont été construits sur le terrain de l’ancienne usine d’Oskar Schindler, dans le quartier de Podgorze : le musée d’art contemporain et le musée de Schindler.

L’architecture du musée d’art contemporain est en rupture avec le style architectural de Krakow. Elle arbore une structure brute, massive et imposante. Construit dans l’ancienne usine d’Oskar Schindler, je trouve que c’est un très beau projet de réhabilitation, l’art contemporain étant un sujet d’ouverture d’esprit et de tolérance. De nombreuses expositions temporaires sont programmées tout au long de l’année.

Le musée d’Oskar Schindler retrace la sombre période de la seconde guerre mondiale et de l’occupation, vécue par les habitants de Cracovie. Personnellement, j’ai été un peu déçue de la visite de ce musée. Je m’attendais à plus d’informations sur le rôle de l’usine Schindler et de son gérant. La scénographie  n’est pas toujours agréable (textes parfois écrits sur des images, c’est donc dommage car le contenu est illisible).

A 1h de train depuis la gare centrale de Cracovie, se trouve les anciens camps de concentration d’Auschwitz- Birkenau. Ma sœur, m’accompagnant sur ce voyage, ne souhaitait pas le visiter. Je ne voulais pas la forcer et je ne me sentais pas psychologiquement capable de le visiter seule.

Pour terminer, des petits conseils

Cracovie regorge de restaurants et bars très sympas avec  des spécialités polonaises !Retrouvez  mon article spécial restaurants, bars et glaciers que j’ai testé durant mon voyage à Cracovie.

Attention, l’eau n’est pas potable en Pologne, toujours avoir une bouteille à porter de main !

Le pays  est membre de l’Union Européenne, donc la carte d’identité suffit pour s’y rendre. Par contre la monnaie est le zloty ( 1€ = 4 zlotys).

Depuis Lyon, j’ai pris un vol Easy Jet direct (durée de 2h). Une fois arrivée à l’aéroport, il est très facile de se rendre au centre-ville par le train, la durée est de 20 mn et le coût de 4€.

J’ai été conquise par la beauté et l’ambiance de cette ville. J’ai été émue par la jeunesse cracovienne qui donne une belle et nouvelle identité à leur ville tout en conservant les monuments du passé.
Point positif par rapport à Lyon : avec ses nombreux bars et restaurants, il est agréable de toujours trouver de la place, quel que soit l’heure de la soirée.